Médias

Enora Malagré et Valérie Benaïm font parties des femmes françaises les plus influentes dans les médias

Enora Malagré et Valérie Benaïm font parties des femmes françaises les plus influentes dans les médias
Crédits : Toute La Télé

Les animatrices/chroniqueuses Enora Malagré et Valérie Benaïm font parties des femmes françaises les plus influentes dans les médias révèle la dernière enquête de L’Argus de la presse. L’organisme a en effet établi son baromètre autour des femmes françaises influentes les plus citées au cours du 2e trimestre 2017. Celui-ci met en avant, du 1er avril au 30 juin 2017, la part de voix des animatrices des chaînes de la TNT dans les médias traditionnels et sur Twitter.

Enora se situe en 1ère position sur Twitter et en 2ème place dans les médias traditionnels derrière Anne-Sophie Lapix. Valérie Benaïm est de son côté mentionné en 4ème place sur Twitter uniquement.

« Enora Malagré recule à la 2e place des animatrices les plus citées dans les médias traditionnels mais demeure à la 1ère place des animatrices les plus citées sur Twitter. L’annonce de son départ de l’émission ‘Touche pas à mon poste’ le 29 mai a en effet généré de nombreux articles et commentaires au sujet de cette décision prise par l’une des plus anciennes animatrices du talk-show. Décision prise alors que l’émission est secouée par de nombreuses polémiques au sujet des canulars organisés par Cyril Hanouna. » révèle le communiqué de presse de L’argus de la presse.

Enora Malagré et Valérie Benaïm font parties des femmes françaises les plus influentes dans les médias

Enora Malagré et Valérie Benaïm font parties des femmes françaises les plus influentes dans les médias

Leïla Lévêque, Responsable audience et e-influence explique les raisons d’Enora dans ce classement : « Les résultats de ce 2e trimestre 2017 sont intéressants à plus d’un titre. Dans un premier temps, on constate que la visibilité de ces femmes a été fortement marquée par les élections présidentielles : certaines femmes ont ainsi fait leur entrée dans ce baromètre, d’autres plutôt discrètes, ont été sous les feux de la rampe en raison de leur accointance probable ou avérée avec la sphère politique, d’autres encore ont de par leur prise de position politique suscité la colère ou l’adhésion. Dans un second temps, on constate que certaines femmes qui semblaient jusqu’à présent indétronables comme Enora Malagré, peuvent à court ou moyen terme laisser la place à de nouvelles personnalités. L’animatrice ayant quitté l’émission ‘Touche pas à mon poste’ devrait ne pas apparaître dans le prochaine baromètre de L’Argus de la presse. Sauf si bien sûr, la jeune animatrice décide d’officier en access ou en prime time à la rentrée » explique-t-elle.

Laisser un commentaire