Interviews

Singuila : « Les filles ne me prennent pas au sérieux » (INTERVIEW)

Singuila : "Les filles ne me prennent pas au sérieux" (INTERVIEW)
Crédits : DR

Singuila, 39 ans au compteur et 4 albums à son actif fait figure de pionnier dans la musique urbaine française. Révélé avec le Secteur Ä au début des années 2000, il a su traverser la décennie avec ses nombreux hits tels que « Ma Conscience », « J’suis KO » ou encore « Rossignol ». Il vient de sortir son quatrième opus « Entre Deux » qui mélange pop, R&B et sonorités africaines. Découvrez sur Urban Fusions la première partie de son interview !

Singuila en interview sur Urban Fusions, première partie !

Singuila : "Les filles ne me prennent pas au sérieux" (INTERVIEW)Ton album « Etre Deux » vient de sortir, soulagé ?
« Oui je suis hyper soulagé, ça fait un moment que je n’ai pas sorti de projet, il était temps. Donc là il y a beaucoup de gens qui se demandaient comment ça allait être. Est-ce que l’album allait être bon, est-ce que ça allait être dans l’actualité, est-ce que j’ai changé de style, est-ce que ça serait moins bien, est-ce qu’il y aura toujours mes petites histoires. Tous les commentaires que j’ai eu sont hyper positifs. »

Pourquoi ce titre ? Tu es entre deux cultures c’est bien ça ?
« Oui, je suis entre deux cultures, deux sensibilités. J’ai vraiment la chance d’avoir une culture métissée et ça se ressent musicalement, ça se ressent dans la façon de raconter les choses. Je suis un blender (rires). »

Quand tu parles d’avoir deux sensibilités, c’est à dire ?
« Et bien sensibilité africaine et sensibilité occidentale, française. »

Depuis combien de temps travailles-tu dessus ?
« Je ne peux pas vraiment dire depuis quand je travaille dessus. J’ai écris les chansons une à une comme ça sans me fixer de dates. J’ai beaucoup voyagé entre temps et j’ai eu l’opportunité de rencontrer différents artistes, différentes méthodes de travail… L’album s’est fait au fur et à mesure. »

Justement tu le disais, tu as beaucoup voyagé ces dernières années entre ton dernier album et celui-ci. Cela a-t-il été bénéfique pour l’écriture de tes morceaux ?
« En effet ça m’a énormément servi parce que j’ai rencontré différentes personnes, différentes situations qui m’ont mené à certaines réflexions et même parfois redonné la pêche. Tu sais je suis un artiste auteur-compositeur donc j’ai besoin de vivre et de m’imprégner des choses pour pouvoir raconter sinon il n’y a rien qui sort. »

Pour fêter la sortie de ton album, tu a donné un showcase aux Etoiles à Paris il y a quelques jours, heureux d’avoir retrouvé ton public ?
« Oui car surtout j’ai rarement fait des shows sur Paris. Je donne plein de shows à gauche à droite mais là où j’habite je fais rarement de shows donc il y avait une certaine frustration. Le public s’est retrouvé, il a pu faire un voyage dans le temps, un voyage musical. On a fait aussi un voyage dans la vie parce que sur scène je raconte des choses personnelles. J’ai pu présenter une partie de mon nouvel album. »

Tu prends plus de plaisir a chanter tes anciens titres ou tes nouvelles chansons ?
« Il y a certains titres que je chantais pour la première fois sur scène donc j’avais le trac. J’ai pris beaucoup de plaisir à les chanter. »

Tu as beaucoup évolué musicalement depuis 10 ans, penses-tu que ton public qui t’as connu avec des morceaux comme « Ma Conscience » se reconnaitra t-il aujourd’hui ?
« Oui il se reconnait car mon public a aussi evolué. Si je restais le Singuila de l’époque je tournerais en rond. Il y a une partie de moi que mes fans veulent retrouver mais ils attendent aussi de grandir avec moi. »

Si tu devais dire une phrase pour donner envie à ceux qui sont pas encore écouté « Entre Deux » de le faire ça serait quoi ?
« Musicalement c’est très rire, j’apporte une musique assez fraîche car je sais ce dont les gens ont besoin. Artistiquement c’est de qualité mais ça reste accessible…C’est un album entier »

On retrouve Sofiane, Youssoupha et Alonzo sur ton disque, comment ces rencontres ont eu t-elle lieu ?
« Ils ont accepté tout de suite car ce sont des artistes qui apprécient ma musique. Tous m’ont dit avant même de concevoir les morceaux qu’ils voulaient travailler avec moi un jour. Alonzo on c’était déjà retrouver en studio avant. Ce sont des artistes que j’adore donc on s’est calé en studio et c’était que du bonheur »

Singuila : "Les filles ne me prennent pas au sérieux" (INTERVIEW)

D’ailleurs la chanson avec Alonzo est très osée !
« Elle est vraie. Quand tu écoutes derrière une porte tu vas entendre des choses plus vraies que ce que la personne va te dire en face et c’est dans ce sens là qu’on a écrit la chanson. Si tu dois vraiment décrire le moment que tu as vécu avec une nana et bien il y a un moment ou tu vas décrire certaines choses. C’est juste pour dire à un moment la réalité est à la réalité… »

Tu as déclaré que le titre « Ca devient chaud » est une chanson pour faire l’amour… C’est assez cash !
« Il y a des chansons pour réfléchir, d’autres pour s’amuser, pour danser et d’autres pour faire du sexe. »

Ton album est porté par le hit « Ay Mama », tu voulais suivre la tendance Afro-Pop ?
« Non j’ai pas voulu suivre la tendance car j’ai toujours fait des morceaux comme ça de temps en temps. Cet album intitulé ‘Entre Deux’ devait sortir bien avant car justement il y avait déjà cette touche afro. On va dire que j’ai été rattrapé par la tendance. »

Tu cultives toujours cette image de lover romantique, comment ça se passe avec filles que tu rencontres dans le cadre de la musique ?
« Elles ne me prennent pas au sérieux, elles se disent ‘toi t’aime trop les meufs, t’es pas un mec serieux’ il y a que des trucs comme ça. Elles veulent le bon gendre ou le bad boy, moi j’ai les deux casquettes. »

Découvrez la deuxième partie de son interview.

Laisser un commentaire